atelier instagratitude

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

  • A (mode)
  • Accentuation
  • APN
  • Arrière plan
  • Auto Focus
  • Auto-portrait
  • AWB

Le mode "A" désigne le mode qui donne la priorité à l'ouverture (Aperture, en anglais). Sur un téléphone portable c'est quelque chose qu'on ne peut pas vraiment régler. Il faudra plutôt se concentrer sur le réglage de la vitesse, de la profondeur de champ (en s'approchant ou s'éloignant de son sujet, ou en modifiants sa position par rapport aux autres éléments de l'image), de la sensibilité ISO ou de l'exposition.

On le trouve aussi sous le nom de "netteté". C'est un outil de correction qui permet de donner une sensation d'extrême netteté à une image en accentuant les contours des éléments présents dans l'image. On ne peut jamais rattraper une photo floue (à part en jouant avec ce flou), mais on peut renforcer une photo "juste nette".

Attention, c'est un effet à utiliser avec beaucoup de parcimonie si l'on souhaite qu'il reste naturel. Il peut donner de bons résultats avec une photo très recadrée, par exemple. 

Les outils d'accentuation (ou "netteté") se différencient de l'outil "clarté" (aussi appelé "structure") qui renfoncent le contraste des micro détails de l'image.

APN signifie tout simplement "appareil photo numérique".

L'arrière plan définit l'ensemble des éléments qui se trouvent derrière votre sujet.

Quand la mise au point (le choix de la zone nette sur votre image) se fait de manière automatique sans que vous ayez à intervenir, on parle d'autofocus. Souvent, lors de l'atelier, je vous propose de le désactiver afin de régler la zone de netteté vous-même.

C'est notre bon vieux Selfie ! Un auto-portrait consiste simplement à se prendre en photo soi-même. Il n'y a aucune autre règle. Cela signifie que vous n'êtes pas obligé·e de tenir votre appareil à bout de bras, ni que l'on voit votre visage ou certaines parties spécifiques de votre corps... un auto-portrait, c'est tout ce que vous voulez à partir du moment où cela vous raconte :)

AWB pour Auto White Balance, terminologie anglo-saxonne qui désigne la balance des blancs automatique. En général, je recommande plutôt de laisser cette option active car il est relativement simple de corriger la balance des blancs a posteriori.

  • Balance des blancs
  • Basses Lumières
  • Bokeh
  • Bouchée (une photo)
  • Bougé (flou de)
  • Bracketing
  • Brûlée (une photo)
  • Bruit

La balance des blancs est le réglage qui permet d'afficher à l'image des couleurs proches de celles que perçoivent l'oeil humain. Par exemple : à l'intérieur, il est possible que les photos paraissent très bleutées alors que vous ne voyez rien de tel. Ou, légèrement vertes, ou encore jaunes : ce sera souvent le cas avec les photos prises proches de lumières artificielles.

La balance des blancs permet de rectifier ce problème. On peut le faire au moment de la prie de vue, mais je vous recommande de le faire plutôt au moment des retouches (au moment de faire la photo, vous avez déjà bien des choses à penser ! inutile de vous encombrer avec ça).

On emploie l'expression "en basse lumière" pour désigner les moments où les situations où l'on dispose de peu de luminosité. Photographie en basses lumières signifie par exemple : photographier en intérieur (car même si nous trouvons qu'il y a de la lumière, notre appareil photo s'adapte beaucoup moins facilement que nous), tôt le matin ou le soir ou encore lors de conditions météo particulièrement défavorables.

L'un des défaut des appareils photos de nos téléphones est de manquer encore de puissance en basse lumière, compte tenu de leur minuscule capteur, qui n'enregistre que peu de lumière.

Ce terme désigne le flou artistique formé par la lumière, généralement à l'arrière plan. Il n'est pas facile à obtenir à l'aide d'un téléphone portable mais plusieurs applications le simulent avec succès.

On dit d'une photo  qu'elle est "bouchée" lorsqu'une certaine zone de l'image forme un aplat totalement noir. Cela signifie que l'appareil n'a enregistré aucun détail et qu'il sera impossible de l'améliorer à la retouche (au mieux, on obtiendra un aplat de couleur grise plus ou moins foncée). C'est, en quelque sorte, la sous-exposition maximale.

Au moment de prendre une photo, c'est quelque chose à laquelle il faut toujours faire attention : bien vérifier qu'aucune zone n'est bouchée.

(le contraire de "bouché" c'est "brûlé")

Le flou de bougé est celui qui survient lorsque vous avez bougé au moment de prendre la photo. S'il n'est pas intentionnel, on considère souvent que cela produit une photo ratée.

Pour évité le flou de bougé, qui eut survenir en cas de fort vent par exemple, vous pouvez vous appuyer fermement sur un muret ou, à défaut, tenir les bras serrés contre le buste, retenir votre respiration, et souffler le plus lentement possible en appuyant sur le déclencheur. C'est une technique qui fonctionne à merveille.

On peut aussi éviter le flou de bougé en augmentant la vitesse d'obturation (par exemple en compensant avec une sensibilité ISO plus élevée) ou en abaissant la luminosité de l'image... qu'on augmentera ensuite à la retouche.

Pendant l'atelier Insta-Gratitude, nous parlerons parfois du mode HDR de votre appareil, dont la technique du bracketing est issue.

Elle consiste, lorsqu'une exposition correcte de l'ensemble des éléments de la photo est impossible - par exemple dans le cas d'un contre jour ou si l'on désire prendre à la fois l'intérieur d'une pièce de la maison, mais aussi la vue à l'extérieur de la maison - en la prise de vue simultanée de 3 photos : La première sera légèrement sur-exposée, la deuxième bénéficiera d'une exposition moyenne et la troisième sera légèrement sous-exposée. Ces trois photos combinées permettront de conserver uniquement les meilleures parties de chaque photo et d'obtenir ainsi une photo dont chaque élément bénéficie d'une exposition optimale.

Le bracketing consiste à prendre ces trois photos. À charge ensuite au photographe d'effectuer lui-même le montage dans un logiciel professionnel.

La HDR le fait de manière entièrement automatique, mais le principe est le même.

On dit d'une photo  qu'elle est "brûlée" lorsqu'une certaine zone de l'image forme un aplat totalement blanc. Cela signifie que l'appareil n'a enregistré aucun détail et qu'il sera impossible de l'améliorer à la retouche (au mieux, on obtiendra un aplat de couleur grise plus ou moins foncé). C'est, en quelque sorte, la sur-exposition maximale.

Au moment de prendre une photo, c'est quelque chose à laquelle il faut toujours faire attention : bien vérifier qu'aucune zone n'est brûlée, c'est-à-dire totalement blanche.

(le contraire de "brûlé" c'est "bouché")

Le bruit numérique est l'équivalent du "grain" de la photographie argentique, qui apparaît lorsqu'une photo est prise à l'aide d'une sensibilité ISO très élevée.

À partir de 800 ISO, lorsque la lumière est faible, le risque de bruit est présent... mais il peut aussi être un effet artistique. C'est le cas par exemple sur nombre de photos en noir et blancs ou pour donner un effet vintage à certaines photos en couleur : on leur ajoute du grain... ou du bruit ! Sur notre téléphone portable c'est la même chose :)

  • Cadrage
  • Contraste
  • Contre-jour
  • Contre-plongée
  • Compensation (d'exposition)
  • Couleurs Chaudes
  • Couleurs Froides
  • Courbes (outil)

Cadrer une image, c'est décider de ce qui fera partie de la photo et donc ce qu'on élimine.

On pourra dire "cadrer plus large" afin d'obtenir davantage d'informations, cela peut se faire tout simplement en reculant (je conseille toujours d'éviter le zoom sur un téléphone portable) ou "cadrer plus serrer" pour indiquer que l'on se rapproche de son sujet ou que l'on choisit de se concentrer sur un détail de celui-ci.

Le "hors cadre" ou "hors champ" désigne ce qui ne fait pas partie de l'image. Par exemple, lorsqu'une personne, dans un groupe, ne rentre pas dans le cadre.

Le contraste désigne la différence entre les zones les plus claires et les plus foncées de l'image. Plus l'écart entre les zones claires et sombres est fort, plus l'image sera contrastée : on observera essentiellement des ombres très sombres et des hautes lumières très vives.

Au contraire, un écart faible entre les zones les plus claires et les zones les plus foncées de l'image donnera une image peu contrastée, avec des ombres plutôt claires et des hautes lumières très douces.

Vous prenez une photo en contre-jour lorsque votre sujet se trouve entre vous et la principale source de lumière.

C'est de cette manière par exemple que vous pourrez réussir des photos en ombres chinoises. 

Mais souvent, c'est une difficulté photographique, que le mode HDR, sur votre téléphone, peut vous aider à résoudre.

On dit que l'on fait une photo en cotre plongée lorsque notre appareil se tient plus bas que notre sujet.

Avec un téléphone portable, on obtiendra souvent une déformation importante

La compensation d'exposition se fait grâce à un outils souvent représenté par un symbole +/-

Il vous permet de décider d'assombrir ou éclaircir modérément votre image au moment de la prise de vue et vous évite bien souvent de vous lancer dans des réglages compliqués. N'hésitez pas à l'utiliser.

C'est la gamme des jaunes. C'est une couleur que l'on retrouve principalement à la fin de la journée durant ce qu'on appelle "l'heure dorée" qui se situe avant le coucher du soleil et que nombre de photographes recherchent. 

Il est possible d'ajuster légèrement la "température" d'une image en retravaillant la balance des blancs.

C'est la gamme des bleus. On retrouve ces couleurs au petit matin principalement (c'est l'heure bleue) et en intérieur ou la lumière a tendance naturellement à bleuir.

Il est possible d'ajuster légèrement la "température" d'une image en retravaillant la balance des blancs.

L'outil courbes est un outil d'édition avancé qui vous permet de travailler avec beaucoup de précision sur le contraste et la luminosité des images. Avec la possibilité de travailler soit la totalité, soit une seule des trois couches de couleurs (Rouge, Vert ou Bleu).

  • Déboucher (les ombres)
  • Déclencheur
  • Distance de mise au point
  • Distorsion ( ou déformation)
  • Double exposition
  • DSLR

Lorsque la lumière est très forte et directe, elle peut créer des ombres très dures : on rencontre souvent ce problème avec les portraits pris l'été où, en dehors du petit matin et la fin de journée, la lumière ne nous laisse pas beaucoup de répit.

C'est quelque chose qu'on peut corriger assez facilement avec un appareil Reflex ou un appareil photo basique doté d'un bon flash (eh oui ! le flash ne s'utilise pas que la nuit ! Loin de là !!) : en déclenchant le flash, les ombres de dures disparaissent... on dit qu'elles se "débouchent" et, même si l'image ainsi créée est parfois un peu crue, c'est quelque chose qui - quand ce n'est pas l'effet recherché par le photographe - peut être corrigé facilement au moment des retouches.

Sur un téléphone portable, le flash manque souvent de puissance (même on ne perd jamais à essayer). Une solution, en pareil cas, est de demander à une tierce personne d'éclairer la personne que l'on souhaite prendre en photo à l'aide de la "lampe torche" de l'appareil. C'est une solution moins confortable mais qui peut sauver un portrait !

On peut aussi déboucher des ombres dures à l'aide d'un réflecteur de lumière : vous savez ces grands panneaux blancs ou de couleur métallique : c'est leur rôle ! Il se chargent de capter une source lumineuse pour la réfléchir sur le sujet et atténuer ou supprimer les ombres indésirables.

C'est un matériel peu onéreux donc, si vous désirez prendre de nombreuses photos à l'intérieur (par exemple des photos de cuisine, d'objets...) ce peut être un très bon investissement. Mais vous pouvez aussi confectionner un réflecteur avec ce qui vous tombe sous la main : un rideau blanc, une feuille blanche (que pour pouvez recouvrir de papier d'aluminium pour un effet plus cru), un grand carton peint en blanc ou même un mur peuvent servir de réflecteurs !

Le déclencheur, c'est tout simplement le bouton avec lequel vous "déclenchez" l'ouverture de l'obturateur qui vous permet de faire une photo.

Sur votre téléphone ce peut être : un bouton, les boutons latéraux de votre appareil, l'écran, les boutons de volume de vos écouteurs, un retardateur ou même une petite télécommande permettant de déclencher à distance.

La distance de mise au point est la distance entre vous et le point de netteté de votre image. On s'intéresse surtout à la distance minimale de mise au point, c'est-à-dire la distance minimale indispensable entre l'appareil et le sujet, pour que celui-ci apparaisse net. Il est de l'ordre d'une douzaine de centimètres sur la plupart des objectifs grand-angle des appareils, alors qu'il sera plutôt de 50cm sur les téléobjectifs des téléphones.

C'est une donnée intéressante et je vous encourage à faire le test avec votre appareil (en n'oubliant pas l'objectif qui vous sert à faire les selfies !)

Vous en avez certainement fait l'expérience :votre appareil voit souvent les choses très différemment de vous. La plupart des objectifs créent en effet une déformation. Cette déformation est bien utile car c'est elle qui permet de capturer par exemple de vastes étendues de paysages ou de s'approcher de très près de son sujet. Mais en effet : cela crée une déformation.

En photo, la plupart des déformations sont dites "en coussinet" ou "en barillet". C'est la déformation en barillet qui est la plus fréquemment observée et qui nous intéresse ici car c'est celle qu'on observe sur les objectifs grand angle de nos téléphones.


De plus en plus d'applications proposent de corriger ce problème de déformation. C'est le cas par exemple du pro de la retouche LightRoom CC, ou de l'application SKRWT. Si vous désirez les utiliser, pensez toujours à cadrer un peu plus large, car cet outil de correction aura parfois pour effet de recadrer légèrement l'image.

La distorsion en barillet est responsable des déformations importantes qui se produisent parfois sur les côtés de l'image. Ce peut être désagréable (sur les photos de groupe, les personnes qui se trouve sur les côtés de l'image sont, littéralement, élargies), ou être le prétexte à différents effets artistiques (ces pieds lointains qui apparaissent si vous tentez de vous prendre en photo lorsque vous êtes debout (le fameux tag #fromwhereistand sur Instagram).

L'effet de double exposition survient, en photo argentique, lorsque le photographe imprime deux photos successives au même endroit, sur la pellicule, créant une superposition toujours un peu mystérieuse. 

En photo numérique, c'est un effet que l'on peut reproduire facilement, soit à l'aide d'une application dédiée au moment de prendre la photo, soit à la retouche.

Sur cette photo, par exemple, je me suis amusée à superposer un autoportrait et une photo de pivoine.

C'est l'abréviation de Digital Single Lens Digital Camera. C'est-à-dire un Reflex ;-)

  • Eclairage
  • EXIF
  • Exposition
  • Exposition manuelle
  • Exposition longue

L'éclairage désigne la ou les sources de lumière dont vous disposez pour faire votre photo. L'éclairage peut être naturel (à l'extérieur, par exemple), ou artificiel (à l'intérieur lorsque les lampes sont allumées ou en studio).

Attention à ne pas mélanger lumières naturelles et artificielles : le résultat est souvent décevant et les corrections difficiles. Parfois, penser à éteindre une lampe inutile peut sauver une image.

EXIF signifie EXchangable Image File format (on parle aussi de "métadonnées de l'image"). C'est une carte d'identité de vos photo. Elle peut contenir nombre d'information comme par exemple : le nom du propriétaire, l'application dans laquelle elle a été retouchée, mais aussi le matériel avec laquelle elle a été faite et les réglages utilisés. Oui ! Tout cela !! Etudier les EXIFs d'une photo peut vous en apprendre beaucoup sur la manière dont elle a été réalisée. Pour les voir apparaître, il suffit parfois de faire un clic droit, depuis un ordinateur, vers l'onglet "lire les informations".

Toutes les photos de contiennent pas les Exifs, cela dépend des paramètres qu'on leur a attribuées.

Il existe aussi des applications qui vous permettent de lire les EXIFS des photos (tapez Exif viewer dans la barre de recherche de votre magasin d'apps).

On dit d'une photo qu'elle est bien exposée si elle se rapproche au plus près de la véritable scène que vous avez voulu photographier. En principe, elle ne présente pas de zones brûlées (voir définition) ni de zones bouchées (voir définition).

Si une photo est plus sombre que la scène réelle, on dira qu'elle est sous-exposée. Si elle est plus claire, on dira qu'elle est sur-exposée.

Les effets de sous ou sur exposition ne sont pas nécessairement des "erreurs" et peuvent résulter d'une volonté artistique du photographe.

On peut faire légèrement varier l'exposition à la prise de vue en utilisant l'outil de compensation d'exposition (voir définition), ou bien à la retouche à l'aide d'outils comme "exposition" ou "lumière".

En mode automatique, c'est votre appareil qui décide de l'exposition de la photo : il la rend plus ou moins lumineuses en fonction de différents paramètres... et tombe souvent à côté ! C'est la raison pour laquelle, le fait de passer de réglages automatiques au réglages manuels permet d'augmenter immédiatement la qualité des photos.

Une exposition manuelle, c'est lorsque vous pouvez, décidez vous-même, avant de prendre la photo, de la quantité de lumière présente à l'image.

Voir "pose longue".

  • Filtre
  • Filtre polarisant
  • Flare (effet de halo)
  • Flash
  • Flou
  • Format (portrait, carré, paysage)

Ce qu'on appelle aujourd'hui les filtres sont ces "recettes" de correction et de retouche que l'on peut appliquer en un clic sur n'importe quelle image. Les filtres peuvent être fournies par des applications ou il peut s'agit de nos propres recettes préenregistrées. Certains photographes commercialisent d'ailleurs ces "recettes" aussi appelées "presets" est souvent destinés à des outils pro, comme Adobe Lightroom.

Mais les filtres, qu'on appelle aussi des "gélatines" ce sont aussi ces films de couleurs qui permettent de faire des effets au moment de la prise de vue (on peut acheter un jeu de gélatines sur internet pour un prix très modique). 

Les filtres polarisants se placent devant l'objectif et permettent de retirer les reflets. Aujourd'hui, certains constructeurs commercialisent des filtres polarisants adaptés à nos téléphones portables (il faut regarder du côté des fabricants d'objectifs pour portables comme Moment ou Pixter) et peuvent être intéressant pour des photos sur l'eau par exemple.

Le flare est un défaut optique qui survient lorsque le soleil ou une source forte de lumière est entrée dans le champ. Ce défaut optique est souvent très recherché des photographes et certains objectifs sont reconnus pour "produire de beaux flares".

Sur votre téléphone portable, c'est possible de réussir des effets de halo, par exemple au moment du soleil couchant. Il est également possible d'ajouter des effets de halos artificiels au moment des retouche (certaines applications s'en sont fait une spécialité) par contre attention : pour que l'illusion fonctionne, il faut que le flare soit plausible sinon, l'image semblera étrange, même à un oeil non exercé !

Le flash est une source de lumière vive et brève. Il est utilisé par défaut par votre téléphone en mode automatique lorsque ce que vous désirez photographier présente un éclairage insuffisant pour enregistrer correctement l'image (je vous conseille de le désactiver).

Sur votre téléphone portable, la portée du flash est assez faible. Si vous le pouvez, demandez plutôt à quelqu'un de vous seconder en utilisant la "lampe torche" de son téléphone. Vous obtiendrez un résultat de meilleure qualité.

Voir aussi : "Déboucher les ombres".

 

Une photo floue est une photo... qui n'est pas nette :) Cela peut concerner seulement une partie de l'image ou être intentionnel !

Si votre image est floue et que ce n'est pas ce que vous souhaitez, il peut y avoir plusieurs raisons, par exemple : vous avez bougé, votre sujet a bougé, vous manquez de lumière, votre objectif est sale.

Le flou peut aussi avoir une fonction dans l'image : créer du mystère, du mouvement... C'est un vrai jeu d'utiliser le flou comme outil artistique, essayez, c'est grisant !!

Voir aussi "bougé (flou de)"

En photo, on parle parfois de format pour désigner le rapport hauteur / largeur d'une image. On distingue trois formats : le format portrait (quand la photo est plus haute que large), le format carré (quand la photo est aussi haute que large) et le format paysage (quand la photo est plus large que haute). 

Attention, il s'agit uniquement d'une nomenclature : un portait peut être réussi AUSSI avec un format paysage et inversement ;-)

  • Golden hour (heure dorée)
  • Grain
  • Grand-angle
  • Gros plan

La Golden Hour ou heure dorée se produit deux fois dans la journée : juste après le lever du soleil et juste avant son coucher. Quand la lumière devient... dorée. Certains photographes ou réalisateurs ne tournent leurs images que lors de ces courtes plages d'une vingtaine de minutes chacune.

C'est le cas par exemple du film de Terrence Malick "Les moissons du ciel" essentiellement tourné pendant la golden hour.

Voir aussi "heure bleue"

Le bruit numérique est l'équivalent du "grain" de la photographie argentique, qui apparaît lorsqu'une photo est prise à l'aide d'une sensibilité ISO très élevée.

À partir de 800 ISO, lorsque la lumière est faible, le risque de bruit est présent... mais il peut aussi être un effet artistique. C'est le cas par exemple sur nombre de photos en noir et blancs ou pour donner un effet vintage à certaines photos en couleur : on leur ajoute du grain... ou du bruit ! Sur notre téléphone portable c'est la même chose :)

Un grand angle, c'est l'objectif par défaut de votre téléphone portable, cela signifie qu'il permet d'englober beaucoup d'éléments dans une image. Comme il est très bien fichu, on peut aussi photographier de très près de petits sujets en gros plan... et même faire de beaux portraits si on sait s'y prendre. Mais pour faire tout cela, il déforme légèrement les images (voir déformation) , ce qui peut être déstabilisant tant qu'on ne comprends pas pourquoi notre photo ne ressemble pas du tout à ce que l'on voit. Une fois qu'on a pigé le truc : on peut commencer à en jouer et en tirer parti !

Le gros plan désigne une photo où l'on ne voit que le sujet et rien d'autre.

La photo d'un regard en gros plan est une photo dont on ne verra que les yeux et pas le reste du visage, encore moins d'autres éléments contextuels.

De la même manière, la photo d'un visage en gros plan est une photo où le visage occupe tout l'espace dans l'image.

  • Hautes lumières
  • HDR (mode)
  • Heure bleue
  • Hors champ

Sur une photo, les hautes lumières désignent les parties les plus lumineuses de l'image, celles qui se rapprochent du blanc. Vous rencontrerez souvent sur vos applications le terme anglais "high lights"

HDR est l'abréviation de High Dynamic Range. C'est une technique qui permet d'enregistrer "la meilleure exposition possible" de chaque partie de l'image. Concrètement, l'appareil prend trois photos : une sombre, une moyenne, une claire et détermine les meilleures zones sur chaque image pour former la photo finale. Le mode HRD est plus ou moins performant selon les appareils et les situations. En général, il nous aide pour résoudre un contre jour ou lorsque la photo présente des zones très claires et très foncées, ce qu'il peut permettre d'équilibrer.

Mais, sur un téléphone, pour obtenir des images HDR de bonne qualité, il faut souvent avoir recours à une application tierce. J'utilise pour ma part Pro HDR, mais il en existe bien d'autres.

L'heure bleue (ou Blue hour) survient à deux moments de la journée : juste avant et juste après le coucher du soleil, durant une vingtaine de minutes. Alors que l'heure dorée colore tout d'or et donnent des images très chaudes, l'heure bleue propose une lumière bleutée, très pure, qui permet souvent d'obtenir des images d'une grande netteté et d'une grande profondeur. C'est, personnellement, mon heure favorite. Si le ciel est chargé de nuages, l'heure bleue peut aussi se parer de teintes rosées.

Le hors champ (ou hors cadre) désigne tout ce qui n'apparaît pas dans l'image : ce qui sort du cadre.

Attention à vous rappeler de cela quand vous prenez une photo : le hors champ contient-il une information capitale pour la compréhension de votre photo ?

  • ISO (sensibilité)

La sensibilité ISO désigne la sensibilité du capteur de l'appareil. Plus le capteur est sensible, plus il permet de produire des photos de bonne qualité dans des conditions de lumières moindres. Dans le monde numérique, notre capteur à une sensibilité fixe : la sensibilité est amplifiée artificiellement... mais avec les mêmes effets : plus on augmente la sensibilité ISO plus on risque d'obtenir du grain ou du bruit photographique.

C'est un réglage à ne pas négliger lorsque vous faites des photos : si vous manquez de lumière, une solution peut être d'augmenter la sensibilité ISO.

  • JPEG

Abréviation de "Joint Photographic Experts Group", JPEG est l'une des normes les plus répandues pour le formatage des images.  C'est probablement celui de votre téléphone (qui vous permet aussi peut-être d'utiliser le format de travail Raw).

  • Kelvin

C'est l'unité de mesure de la température des couleurs. On parle de degrés Kelvin : plus la température est élevée, plus la couleur est chaude (jaune, orange, rouge...), plus elle est basse, plus la couleur est froide (spectre des bleus).

  • Lignes de fuite
  • Lumière du jour (ou "naturelle")
  • Lumière directe
  • Lumière indirecte
  • Luminosité

Les lignes de fuite (ou lignes de perspective) sont les lignes qui convergent vers un point imaginaire. Elles sont un appui précieux lorsque vous composez votre image : si la scène que vous prenez en photo comporte des lignes de fuites, vous n'avez pas d'autre solution que d'en tenir compte car soit elles vous aideront à composer votre image et diriger l'oeil du spectateur vers ce que vous voulez lui montrer, ou faire ressentir, soit elles agiront comme des parasites sur l'image qui brouillent le message.

(crédit image : Wikipedia)

S'emploie par opposition à la lumière artificielle, en studio, par exemple.

On dit que la lumière est directe lorsque la source de lumière (par exemple le soleil) vient frapper directement quelque chose, dans votre image. Elle produit généralement des contrastes forts et des ombres dures, parfois difficiles à corriger (voir "déboucher ombres").

On dit que la lumière est indirecte lorsque la source de lumière (par exemple le soleil) ne frappe pas directement les éléments que vous souhaitez photographier. C'est le cas par exemple lorsque vous êtes en extérieur et que le soleil se cache derrière un bâtiment, ou, à l'interieur, lorsque la lumière est présente mais que le soleil n'entre directement par aucune fenêtre.

Les photo en lumière indirecte produisent souvent de meilleures images (en tout cas plus faciles à faire) avec des luminosités douces. Quand on débute, c'est souvent préférable de photographier ses sujets en lumière indirecte.

Lorsqu'on travaille la luminosité d'une photo, cela signifie qu'on va agir sur ce qui la rend plus ou moins éclairée, plus ou moins sombre.

  • Mise au point
  • Mode manuel
  • Macro

La mise au point est l'opération qui consiste à régler la zone de netteté de l'image. Sur un téléphone portable, le "bouton" de mise au point est souvent représenté par un carré que l'on déplace sur l'écran pour indiquer la zone que l'on souhaite rendre nette.

Le mode manuel est utilisé lorsque le photographe définit ses propres réglages. Sur son téléphone portable, on peut effectuer des réglages manuels (exposition, mise au point, sensibilité et parfois ouverture si le modèle de téléphone comprend cette fonctionnalité), mais cela peut nécessiter l'utilisation d'une application tierce.

On parle de photographie "Macro" lorsque ce que vous prenez en photo est plus grand sur votre écran que dans la vie. Il existe différents niveaux de Macro (grossissement x1, x7, x21...). Si les téléphones portables par défaut, le grossissement est mineur, sauf si l'on décide de recadrer la photo. Il existe une foule de marques qui proposent désormais des objectifs pour téléphone portable dédiés à cette pratique (comme par exemple Pixter, Olloclip ou Moment).

  • Nature morte
  • Netteté

Une nature morte est une composition d'éléments inanimés : une coupe de fruits, une paire de chaussures sont des natures mortes.

On définit la netteté comme "l'absence de flou dans les contours". Une photo qui manque de netteté peut avoir plusieurs causes (voir Flou).

  • Objectif
  • Ombre

L'objectif de votre appareil est le dispositif qui permet de transformer (avec l'aide du capteur) ce que l'on voit en photographie. Sur un téléphone portable, il est intégré (souvent il y en a deux, parfois davantage) et c'est généralement un objectif dit "grand angle" qui permet de capturer des plans très larges, comme des paysages aussi bien que des plans serrés ou des portraits. On dit que c'est un objectif polyvalent. Pour compléter on peut décider de s'offrir les services d'un objectif amovible qui permettra de faire d'autres types de photos (macro, grand angle, fisheye...)

Les ombres, en photos, sont souvent un élément qui fait peur : on craint qu'elles ne gâchent l'image, qu'elles ne créent des volumes étranges... pourtant elle est aussi créatrices de magie. Apprivoiser les ombres, en photo, est une belle aventure, riche de découvertes et de promesses.

  • Pixel
  • Plan (les différents)
  • Plan (premier, arrière)
  • Plongée et contre plongée
  • Post-traitement
  • Prise de vue
  • Profondeur de champ
  • Quadrillage

Le pixel est l'unité de base qui permet de mesurer la taille d'une image numérique. Plus une photo comporte de pixel, plus elle est grande. Mais cela ne suffit pas à évaluer la qualité de l'image qui elle - indépendamment des compétences du photographes - se mesure aussi en fonction de la qualité de l'objectif et du capteur avec lesquels ont été pris la photo.

Pour se comprendre en photo, on a établi des conventions qui permettent de définir et nommer les différents types de cadrages. Les principaux, pour le portrait, sont le très gros plan, les gros plan, le plan poitrine, le plan taille, le plan américain ou le plan italien. pour une photo où l'on peut voir la personne des pieds à la tête, on parlera d'une photo "en pied".

 

On appelle "premier plan" l'élément qui se trouve le plus près du photographe. Et on appelle "arrière plan" l'élément qui se trouve le plus loin. Ni l'un ni l'autre ne sont nécessairement les sujets principaux de la photo, mais par contre, il est indispensable d'en tenir compte :)

On parle de photo prise en contre-plongée lorsque le photographe se tient plus bas que le sujet qu'il souhaite photographier. S'il se tient en plongée, alors il est installé plus haut que son sujet. Plongée et contre plongée permettent de jouer avec les perspectives et peuvent être une bonne solution pour donner beaucoup de caractère aux images.

C'est l'ensemble des opérations qui viennent après la prise de vue : cadrage, édition (ou "retouche"), exportation...

La prise de vue est tout simplement l'action, l'acte qui consiste à prendre une photo.

La profondeur de champ définit la zone de netteté de l'image (parfois entre deux zones de flou).  Sur un téléphone portable, on peut faire varier l'amplitude de cette zone en fonction de notre position par rapport au sujet, principalement. Sur certains téléphone, un objectif spécial permet de la recréer de manière numérique.

Le quadrillage est un réglage que vous pouvez en principe activer ou désactiver et qui permet d'afficher une grille sur votre écran, au moment de faire vos photo. Cette grille est souvent d'une aide précieuse pour vous aider à composer l'image.

  • Rafale
  • Rapport (ou ratio)
  • Recadrage (ou crop)
  • Redresser (l'horizon, les perspectives)
  • Règle des tiers

Photographier en rafale consiste à prendre une série de photos prises à un intervalle très faible. Ce système est généralement utilisé pour photographier des sujets en mouvement, notamment des personnes et permet en général de compter sur la probabilité d'obtenir une "bonne photo sur le nombre". Ce peut être une bonne idée lorsqu'on manque de temps et que l'on n'a pas préparé son projet. En revanche, il est utile de se forcer à s'en passer pour développer son attention et donc sa capacité à déclencher un bon moment.

Le rapport d'aspect définit les différents formats de photo, au sens du rapport hauteur/largeur. Les format les plus fréquemment utilisés sont le 2:3,  le 3:4, le 4:5 (instagram), le 1:1 (format carré) et le 16:9.

On parle de recadrage lorsqu'on recoupe la photo après l'avoir prise, dans un logiciel de retouche. Le recadrage a généralement pour objectif de mieux mettre en valeur notre sujet. Idéalement, on évite de l'utiliser car il détériore la qualité de la photo (plus la photo est recadrée, plus elle est petite).

Redresser une image consiste à lui rendre son équilibre après avoir fait la photo : redresser un horizon qui penche, ou reprendre une perspective qui donne un aspect conique ou déséquilibré à la photo.

La règle des tiers est un concept important dans l'apprentissage de la composition de la photo (voir, dans l'atelier, la feuille de route sur ce sujet)

  • Saturation
  • Sensibilité (ISO)

Le niveau de saturation des couleurs définit si la photo propose des couleurs plus ou moins vives. C'est quelque chose sur lequel il est généralement possible d'agir au moment des retouches.

Voir "ISO"

  • Température
  • Temps de pose
  • Trepied

La température de la couleur s'exprime en Kelvin. Lorsqu'une photo "tire" vers le bleu ont dit qu'elle est plutôt froide ; lorsqu'elle tire vers le jaune on parle alors de couleurs chaudes. La température de la photo peut se régler au moment de la prise de vue avec la balance des blancs ou, plus simplement, au moment de l'édition de la photo, avec l'outil "température" qui permet de corriger facilement la plupart des défauts d'appréciation de l'appareil.

Le temps de pose, c'est le temps durant lequel l'obturateur reste ouvert, pour prendre la photo. Ce petit clic-clac que vous entendez lorsque la photo se fait. Plus le temps de pose est long, plus la photo est lumineuse. Mais attention : plus le temps de pose est long, plus la photo risque d'être flou (il faut parfois recourir à un trépied pour avoir une image nette). L'une des choses qui demande le plus d'entraînement, en photo, est d'apprécier correctement le temps de pose nécessaire pour obtenir ce que l'on souhaite.

Les poses longues peuvent aussi permettre de créer un flou artistique.

Le trepied permet d'immobiliser l'appareil. Il est utile notamment pour s'assurer de la netteté d'une photo. On peut parfois fabriquer un trepied avec ce que l'on a sous la main pour immobiliser l'appareil et se prendre en photo soi-même.

  • Vignettage
  • Vitesse d'obturation
  • Zoom

Le vignettage est l'assombrissement des coins de l'image. C'est un défaut optique, causé par certains objectifs. Mais il arrive qu'on l'utilise aussi, de manière artificielle (au moment des retouches) pour mettre en valeur le sujet de l'image, en particulier si celui-ci se trouve au centre.

Voir "temps de pose" (c'est la même chose ^^)

Le zoom définit "un objectif à distance focale variable". Cela signifie que que vous pouvez vous approcher plus ou moins de votre sujet... sans bouger d'un millimètre.

Attention, sur votre téléphone portable, le zoom n'est qu'un grossissement artificiel de l'image. Autant que possible, évitez de l'utiliser car il ne produit pas des images de bonne qualité. Mieux vaut recadrer la photo au moment des retouches.

Retour haut de page