Tisser des liens avec son âme d'artiste

cours photo en ligne

Abonnement aux archives

À propos

CONNEXION

FAIRE ÉCLORE SA CRÉATIVITÉ

avec Anne-Solange Tardy

À propos

Coucou !

Je vous raconte

Une vie créative

365 jours d'inspiration

Rejoindre !

Dernier livre

COQUILLAGES

Découvrir le livre

Chaque jour

Un message inspirant

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite et les données ne sont en aucun cas transmis à des tiers. Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence. Une autre manière de soutenir cette lettre consiste à vous abonner aux archives qui vous permettent de retrouver chacune d’entre elle facilement.

Avant de commencer cette lettre, je suis fière et heureuse de vous annoncer la mise en ligne de Vivre & Créer : ces lettres, ont enfin trouvé leur maison et y seront archivées. Il y a même un nouveau compte Instagram! Il est en accès privé pour le moment, mais vous êtes chaleureusement invitée à le rejoindre si le cœur vous en dit. On y parle aquarelle, photo, créativité.

Mais venons-en à présent au sujet dont je souhaite vous parler aujourd’hui. La pluie et le beau temps. Avec les jours qui raccourcissent, on a tendance à penser que les occasions de prendre des photos vont se faire de plus en plus rares (que ce soit pour s’amuser avec son téléphone ou prendre des photos pour alimenter ses réseaux sociaux pro). Alors, peut-on prendre des photos tout le temps, par tous les temps ?

Eh bien… oui et non.

En fait, tout dépend de notre approche de la photo et des raisons pour lesquelles on sort son appareil.

Quand votre attente est de nature créative ou artistique, que vous aimez essentiellement glaner des beaux moment de vie, immortaliser une scène qui vous touche, saisir au vol un instant de poésie, vous pouvez compter sur votre téléphone dans presque toutes les situations, car votre travail à vous, justement, sera de vous adapter et tirer parti de ce que vous avez sous les yeux. Par exemple chercher comment sublimer des situations pas toujours clémentes mais hautement poétiques comme : la brume qui tombe sur la montagne, la pluie contre les carreaux du salon, la lumière crue du soleil de midi qui crée des ombres invraisemblables…

Dans ses cas comme celui-ci, le jeu artistique consiste précisément à s’adapter, à composer avec ce que l’on voit et chercher comment le raconter.

De ce point de vue, on peut donc dire que oui : il n’y a pas vraiment de mauvais moment pour faire des photos, à nous de jouer avec les situations qui nous sont offertes.

Mais la photo, ce n’est pas que cela.

Si vous avez des passions à partager ou si vous avez envie de produire de belles images de votre travail, la dynamique est un peu différente, car : vous avez des besoins précis.

À l’inverse de la première situation, vous avez en tête certaines photos et vous voulez non pas capturer un moment à l’extérieur de vous, mais travailler partir de votre imagination pour produire une image. Vous pensez, par exemple “Je voudrais une photo de ma broderie en situation, dans un décor très lumineux et minimaliste.”

Dans ce cas, c’est un peu différent : en fonction de vos besoins et de vos goûts, certaines ambiances lumineuses conviendront à ce que vous voulez faire et… d’autres pas. Ainsi, de ce point de vue, tous les moments, toutes les heures et tous les lieux ne sont pas adaptés pour faire les photos que vous souhaitez.

Et voici maintenant quelques pistes pour vous aider à vous organiser et composer au mieux avec le temps qu’il fait…

Composer avec le temps qu’il fait

Créer votre univers esthétique à partir de vous-même
Cherchez comment tirer parti de votre petit monde… tel qu’il est déjà. Si, par exemple vous vivez à la campagne dans une antique longère bretonne basse de plafond et tapissée de lambris de bois sombre, il vous sera sans doute difficile de créer une esthétique moderne, archi lumineuse et colorée. En revanche, vous aurez probablement profusion de beaux clairs obscurs, d’éléments naturels à mettre en valeur et d’opportunités de créer des scènes de vie ambiance “cottage dans les Highlands”. En créant votre univers à partir de ce qui existe déjà autour de vous et ce que vous aimez, vous vous faciliterez beaucoup (BEAUCOUP) la vie.

Connaître son environnement.
Prenez le temps d’explorer votre intérieur pour connaître les différents lieux où vous pouvez vous installer pour faire vos images et à quelles heures. J’ai une amie qui fait presque toutes ses photos pro… dans sa chambre :) Pour ma part,  j’ai identifié 3 lieux possibles dans mon appartement, en fonction des heures d’ensoleillement et du temps qu’il fait : le plan de travail de la cuisine (le matin), la grande marche au bas des escaliers (en journée, si pas de soleil direct), le bureau de mon mari (quand il fait beau et s’il n’est pas occupé ^^).

S’équiper
Lorsque vous avez besoin de faire des photos dans le cadre de votre activité professionnelle, vous avez certainement besoin de planifier vos séances photos. Dans ce cas, je vous recommande de ne pas rester tributaire du temps. Pour cela, plusieurs outils vous seront utiles : boite lumineuses, lampes à effet lumière du jour, anneaux lumineux… la plupart de ces outils sont vendus aujourd’hui à des prix très accessibles et vous permettront d’amener la lumière chez vous en soutien de la lumière naturelle lorsque celle-ci manque à l’appel, voire carrément de la remplacer.

Vous avez maintenant de quoi composer au mieux avec les aléas de la pluie et du beau temps. Si vous aussi, vous avez votre petit studio improvisé à la maison, je serais heureuse de voir à quoi il ressemble ! Vous pouvez me partager ces images sur @vivreetcreer ou tout simplement, en m’envoyant un petit mot. Et si vous avez des questions, vous savez où me trouver :)

Je vous souhaite une excellente semaine et à mercredi prochain pour une nouvelle lettre photo :)

 Anne-Solange

Retour haut de page