“Je n’ai pas le bon matériel photo”

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

Avez-vous déjà pensé que le matériel que vous utilisez était sans doute la source de vos difficultés à obtenir les images que vous désirez ? Si oui, vous êtes loin d’être la seule : dans un sondage que j’ai réalisé au printemps sur mon compte Instagram, 45% des personnes qui y avaient répondu estimaient que c’était leur cas aussi.

C’est pourquoi j’espère que le mail d’aujourd’hui vous aidera à y voir plus clair.

En vérité, question photo, les smartphones, n’ont plus grand chose à prouver depuis un bon moment. Les photographes les plus talentueux au monde se sont appropriés la photo au smartphone avec des résultats incroyables et il existe même depuis plus de…10 ans 😳 le Prix IPPA, un prix annuel qui récompense les meilleures photos réalisées à partir d’un Iphone. La qualité et la diversité des images présentées y est toujours impressionnante.

En fait, les fabricants du monde entier ne jouent déjà plus à qui fera le meilleur appareil photo : ils sont déjà passés à la vitesse supérieure qui consiste à démontrer leur capacité à rivaliser avec du matériel vidéo professionnel, ce qui est une autre paire de manches.

Mon montrer qu’il en avait sous le capot, le géant Apple a publié en juin 2019 l’adorable  “Coup de bol”, un mini-film d’Elsa Parra et Johanna Benaïnous qui, en plus d’être carrément craquant, est aussi très impressionnant 😍 (je vous invite vraiment à prendre quelques minutes après avoir lu cette lettre pour le regarder).

Le message : on peut désormais faire du Wes Anderson ou du Jean-Pierre Jeunet dans son salon.

Bien sûr, que se passe-t-il quand ton regarde ce film ?

Vu les résultats super moyens qu’on obtient, nous, quand on tente de filmer quelque chose, on on se dit forcément “ils ont dû tourner ça avec le dernier modèle, celui que je n’ai pas et qui m’empêche de faire des images aussi belles“. Ce qui est bien sûr l’objectif de la marque.

La qualité du matériel, évidemment, entre en jeu. Mais, à mon avis, ce n’est pas le véritable ingrédient magique qui a permis à ces deux réalisatrices de produire de telles images (même si c’est ce que souhaite nous faire croire Apple).

Ce fameux ingrédient magique que possèdent les réalisatrices de “Coup de bol”,  est bien plus simple que cela : elles savent ce que l’on peut et ne peut pas demander à son téléphone portable. Non seulement elles en connaissent parfaitement les possibilités … mais elles connaissent également les limites. Et s’il y a une chose qui est vraie de n’importe quel matériel, y compris le plus performant du monde, c’est qu’il a ses limites.

En photo – téléphone ou Reflex – c’est pareil : connaître les possibilités et les limites de votre matériel est le meilleur moyen d’arrêter de vous épuiser à tenter d’obtenir un résultat qui ne ressemble jamais (ou pas assez souvent) à ce que vous avez en tête. 

Connaître les limites de son téléphone

Souvent, sur un téléphone, c’est la lumière : un téléphone a besoin d’une bonne qualité de lumière pour fonctionner correctement. Mais vous avez plein d’autres pistes à explorer…

Piste n°1 – Faites des tests, expérimentez.
Ce que j’appelle “expérimentation” consiste en petites séances de photographie curieuse. Par exemple, donnez-vous dix minutes et prenez un objet que vous vous amuserez à déplacer dans plusieurs endroits, juste pour voir ce que ça donne. Que se passe-t-il quand il y a beaucoup de lumière ? Et très peu ? Et si je m’approche ? Et si je m’éloigne ? Tiens, là, ça déforme un peu le mur. Tiens, ici j’obtiens une drôle d’ombre. Tiens, là c’est tout flou, pourquoi ? Toutes ces informations vous aideront à mieux cerner les possibilités de votre appareil. En faisant, cela, même sans connaissance technique, on apprend par déduction. C’est peut-être un peu plus long que de participer à un cours ou de se faire expliquer les choses par un ami, mais c’est efficace :)

Piste n°2 – Ce qui se passe en dehors de votre téléphone
On utilise un matériel si performant qu’on en oublie le principal : 75% de la photo que vous faites ne dépend pas de l’appareil, mais d’éléments extérieurs comme la lumière ambiante, la nature de l’objet, la composition de l’image… Un appareil médiocre peut produire des photos magnifiques si l’on maîtrise ces paramètres extérieurs. C’est en portant votre attention sur eux que vous progresserez le mieux en photo. Vraiment. C’est 100% garanti.

Piste n°3 – le mode d’emploi
On en reparlera dans une autre lettre, mais prenez le temps de lire le mode d’emploi de votre appareil. Tout semble si simple sur un smartphone qu’on finit par penser qu’il suffit d’appuyer sur le bouton pour réussir ses photos. Cette illusion a tendance à nous maintenir dans l’ignorance et c’est dommage car tout comporte des subtilités. Mieux vous les connaîtrez, plus vous serez maître de votre appareil. Meilleures seront vos images.

J’espère vous avoir convaincue de ré-examiner le cas de votre téléphone avant de déclarer qu’il n’est pas assez performant et vous avoir donné envie de lui redonner sa chance.

Vous n’avez sans doute pas besoin d’investir dans un appareil supposé plus performant. Il ne vous reste plus qu’à partir à l’aventure et explorer tout ce que ce petit bijou, qui vit au fond de votre poche, est capable de créer avec vous :)

Les lumières de septembre sont magnifiques, profitez-en pour vous amuser ! À mercredi prochain,

Anne-Solange

Retour haut de page