Un faux ami : les filtres

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

Les étudiantes de mon cours de photo sont les personnes qui me donnent les meilleures idées pour ces lettres. C’est tellement inspirant de voir le cheminement de chacune. Surtout, cela m’aide à comprendre les difficultés auxquelles vous vous heurtez et ce qui vous empêche parfois de réussir à faire des photos qui vous plaisent.

Cet été, j’ai été particulièrement marquée par le nombre de choses que l’on peut faire en photo en pensant gagner du temps ou se faciliter la vie et qui, en réalité sont précisément la source même du problème.

Dans les semaines qui viennent, je vous parlerai donc des faux amis de votre téléphone, qui vous vous desservent plus qu’ils ne vous aident. Aujourd’hui, commençons par ce fléau que sont les filtres intégrés à vos appareils. Oui, il est tout à fait possible aujourd’hui prendre une photo directement avec le filtre qui nous plait. C’est peut-être d’ailleurs ce que vous faites :)

D’une part, parce que vous espérez gagner du temps : pas besoin de prendre la photo d’un côté, puis appliquer le filtre de l’autre ; d’autre part parce que vous vous dites sans doute “comme ça je vois directement ce que ça donne”.

Cette méthode est sans aucun doute le plus sûr moyen de gâcher vos photos. Irrémédiablement. Voici pourquoi :

Raison n°1 : la plupart du temps, les filtres ne s’adaptent correctement qu’à un type très réduit de photo : une lumière particulière, certains types de portraits, la photo en montagne ou les images de déco… Ainsi, à moins d’un alignement parfait des étoiles, quel que soit le filtre, il ne sera pas vraiment adapté à la photo que vous prenez. Vous obtiendrez donc – dans le meilleur des cas – une photo avec un air vague de ce que vous aviez vraiment en tête.

Raison n°2 : aucun filtre n’a jamais fait une belle photo. Une lumière bien dosée, un joli cadrage, la belle expression d’un visage, un mouvement joliment saisi, des contrastes bien réglés, une colorimétrie adaptée… tout cela participe à faire une photo qui touche le coeur. Le filtre lui, n’est que la petite touche finale qui vient parachever votre oeuvre. Ainsi, commencer par appliquer un filtre revient un peu à tenter de repeindre un meuble sorti du grenier sans passer par toutes les étapes indispensables de préparation (réparation, nettoyage, ponçage, pose d’un apprêt…)

Raison n°3 : Lorsque vous prenez une photo directement avec le filtre, vous n’avez plus aucun moyen de revenir en arrière. Il vous sera impossible d’ajuster le filtre, par exemple en ajustant son intensité, en vous laissant la possibilité d’ajuster individuellement chaque paramètre (lumière, contraste…)… voire même de changer de filtre si finalement vous pensez qu’un autre lui conviendrait mieux.

Je pourrais encore lister quatre ou cinq bonnes raisons pour tenter de vous convaincre de laisser tomber cette pratique. Mais votre temps est précieux, voici donc ce que vous pouvez faire à la place, en trois petites étapes :

Trois étapes pour prendre de meilleures photos

Etape n°1. Prenez vos photos avec une application dédiée à la prise de vue (l’application fournie avec votre téléphone ou bien une application tierce) et au moment de faire votre photo, concentrez-vous sur les moyens d’obtenir la meilleure image possible. 90% de la qualité de vos images se joue à ce moment-là et n’a rien à voir avec les retouches que vous pourriez faire ensuite.

Etape n°2. Une fois la photo prise, corrigez ce qui peut l’être : cadrage, luminosité, contraste… Vous verrez que cette étape aussi peut fait faire des étincelles à votre photo. Là encore, essayez d’obtenir la plus belle image possible, sans avoir recours à un filtre. Personnellement je m’arrête toujours à ce stade. Mes propres réglages suffisent. On peut dire que je “fabrique mes propres filtres” ^^

Etape n°3. Si vous tenez absolument à utiliser un filtre, c’est maintenant – et maintenant seulement – que vous pouvez le faire sans risque. Si vous manquez de temps, il peuvent vous permettre d’en gagner un peu. Mais attention, en général, je vous conseille tout de même d’atténuer l’effet qui est souvent beaucoup trop marqué et manque de naturel.

Essayez et dites moi comment ça se passe pour vous. Si ça ne fonctionne pas comme vous voulez, ne restez pas seule dans votre coin et envoyez-moi un petit mot : si je peux vous aider, je le ferai :)

Je vous souhaite une excellente semaine, à mercredi prochain !

Anne-Solange

2 réflexions sur “Un faux ami : les filtres”

  1. Bonjour Anne-Solange,
    Merci pour ces conseils.
    Je vais essayer de jouer avec ces réglages pour voir.
    Si a l’occasion tu peux me donner ton avis sur mes photos (valdechezval sur Instagram)
    Petite question : j’ai un Huawei, ton cours est-il adapté à ce matériel et les appli que tu proposes dans le cours sont-elles gratuites ou payantes ?
    Avec mes remerciements,
    Bon dimanche,
    Valérie

    1. Anne-Solange Tardy

      Bonjour Valérie, je veux bien que tu me contactes directement sur Instagram si tu as envie que l’on regarde tes photos :) Concernant ton téléphone : je ne connais pas tous les modèles de téléphone, mais c’est facile de savoir si le tien peut convenir pour la formation. Si tu peux télécharger l’une des applications suivantes, c’est parfaitement OK : VSCO (la partie gratuite), Snapseed (entièrement gratuit et super performant), Lightroom CC (la partie gratuite). Ces trois applications sont parfaites et te permettont de suivre l’atelier sans problème. Je reste à ta disposition si tu as des questions.

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page