Retranscrire ce que l’on ressent en photo

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

Il vous reste jusqu’à lundi pour rejoindre l’atelier Insta-Gratitude, mon cours complet de photo en ligne. Passé cette date, les inscriptions seront fermées pour plusieurs mois (je ne sais pas si le cours rouvrira en 2020). Cette lettre prend aussi ses vacances d’été à la fin de la semaine. Elle reprendra à la rentrée, en septembre, comme les enfants :)

Hier, je lisais les commentaires qui m’ont été faits dernièrement par les participantes de l’atelier. En voici quelques uns :

“Le format est d’une très grande qualité, super complet. J’ai pris note de tous les conseils et j’ai vraiment eu l’impression de m’être améliorée et de mieux comprendre les outils disponibles sur mon téléphone en très peu de temps. Ce que j’ai le plus aimé, c’est que vous nous encouragez à être authentique.” – Carole

“Je maîtrise beaucoup mieux le rendu de mes photos qui s’approchent plus souvent de l’image que j’ai en tête. Un vrai plaisir de prendre plus de photos car je sais maintenant comment les traiter pour en avoir certaines qui me plaisent vraiment. Je n’utilise plus de filtres.” – Deborah

“Un grand merci pour les contenus de la formation, je ne suis qu’au début mais cela m’a mis le pied à l’étrier et je trouve que le format court et très pédagogique est super pour progresser pas à pas.” – Marie

“Je te l’ai déjà dit sur Instagram : c’est clairement la meilleure formation photo que j’ai suivi jusqu’à présent. Merci Anne-Solange” – Graziella

Parlons maintenant du thème de demain du projet 365 jours d’inspiration. Le thème de demain me parle énormément : les clefs du bonheur

J’ai tout de suite su en le lisant à quoi il me faisait penser : à cette clef qui ferme la porte d’une des nombreuses chambres de notre maison de famille, en Normandie. Il y a encore quelques années, c’était la salle à manger et, sur le porte clef (vous savez, ces porte clefs en plastiques avec un cadre au centre pour y inscrire à quelle serrure correspond la clef) il est écrit en toutes petites lettres noires : 

Juanito – RdC
Salle à manger nord

À chaque fois, j’ai envie de rire ET de pleurer à la fois en regardant ces mots. De rire, parce qu’ils laissent entendre que la maison ressemble probablement à un château puisqu’on est obligés de préciser de quelle salle à manger il s’agit. Mais non, j’ai bien recompté, il n’y a qu’une salle à manger dans cette maison ^^. Je ris parce que ça lui ressemble tellement à ma grand-mère, d’avoir écrit ça. Ce porte clef dit tant de choses d’elle. Et bien sûr, les larmes me montent aux yeux parce qu’elle n’est plus là depuis longtemps pour entendre mes taquineries. Je sens mon coeur se remplir de nostalgie et d’amour en regardant cette simple clef.

Donc la clef du bonheur, pour moi, la voilà :

L’ennui, c’est qu’avec cette photo mochissime, il y a peu de chance que je parvienne à vous communiquer le millième de l’émotion qu’elle crée chez moi. 

Pourtant, tout n’est pas à jeter. Il y a de bonnes idées : la porte entrouverte, le petit coeur, la porte ancienne, le côté suranné, le rai de lumière…

Il faut dire que j’ai choisi des conditions impossibles : la différence entre la luminosité du couloir et celle de la chambre est trop importante pour que mon téléphone puisse la gérer et toute une partie de l’image est sombre.

C’est l’exemple même de la photo qui ne rend rien, par rapport à ce qu’on avait en tête et qui nous déçoit. 

Mais alors du coup. On fait quoi ?

Il n’y a jamais de solution unique, mais voici l’option que j’ai choisie.

24 juillet - Les clefs du bonheur

Qu’est-ce qui a changé entre ces deux photos ? Pas tellement de choses, en fait. La différence principale, c’est que j’ai ouvert la porte en plus grand afin de faire entrer davantage de lumière ce qui permet d’éclairer correctement à la fois la chambre et le couloir depuis lequel je prend la photo.

La clef semble toute petite. Aussi, pour lui conserver une place de choix, je l’ai placée exactement au centre de l’image. Et je n’ai rien perdu des petits détails charmants comme l’usure de la peinture sur la porte. On voit même, au complet, le petit coeur en bois accroché par ma mère. 

Ensuite, j’ai appliqué quelques corrections de base (redresser la porte qui, sur l’image originale, n’était pas très droite) et effectué mes “retouches signature” et voilà ! Ma photo était faite.

Quelques centimètres seulement peuvent faire une très, très grande différence dans vos photos. Lorsque l’idée que vous aviez en premier ne fonctionne pas, ne vous découragez pas. Changez légèrement de point de vue, tournez autour de votre sujet et vous verrez que vous la trouverez, la photo qui traduit exactement ce que vous aviez envie de raconter :)

Vous voyez, prendre des photos, ce n’est pas si compliqué. Il faut simplement le mode d’emploi :) C’est exactement ce que vous trouverez dans mon cours de photo en ligne : une boîte à outil complète pour vous lancer, dépasser les premiers blocages et comprendre toutes les bases : bien utiliser votre téléphone, comment utiliser la lumière, vous positionner par rapport à votre sujet, apprendre à observer et réagir en conséquence… et bien sûr, les bases de la photo. En tout 5 modules complets, avec des exercices pas à pas, des vidéos et des mémos pour vous accompagner durant toutes les vacances et bien au-delà :)

Rendez-vous ici pour rejoindre le cours

À demain pour la dernière lettre du projet 365 jours d’inspiration avant son retour au mois de septembre.

Anne-Solange

Retour haut de page