Les moments non photogéniques

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

Je pense que vous le savez : tous les moments, même les plus beaux, ne sont pas photogéniques. Combien de fois avez-vous eu envie de prendre une jolie photo d’un apéro joyeux entre copains à la tombée du jour, mais qu’en définitive, vous n’obtenez qu’une image franchement pas élégante de copains flous avec des têtes pas possibles et de tablées toutes dépenaillées où se côtoient les emballages vides d’apéricube, de bouteilles de jus d’orange en plastique et de talon de saucisson. Par exemple ce genre de photo :

Je ne sais pas vous, mais moi, ces moments-là, je les aime comme les autres. Et j’ai envie d’en conserver une trace. Parfois, j’ai même envie de partager ces petits moments de vie sur les réseaux. 

Alors, dans ce cas-là, on fait quoi ? 

Une stratégie possible consiste à se concentrer sur un tout petit rien. Souvent, quand le moment lui-même est impossible à prendre en photo, on peut se focaliser sur un détail.

Ce détail aussi, saura conserver précieusement le souvenir du moment que vous êtes en train de vivre : les images ont une capacité incroyable à ranimer des souvenirs. Ainsi, même si vous n’avez pas réussi à immortaliser les bouilles hilares de vos copains, une simple photo d’un détail de la soirée peut faire renaître ce souvenir aussi vivement que si vous y étiez à nouveau.

J’ai, dans mon téléphone, des centaines de photos de ce type :

Une guirlande lumineuse sur fond de coucher de soleil, souvenir d’un apéro face à la mer chez L.

Une paire de lunettes posée sur une table et traversée par un rayon de soleil, souvenir d’une semaine de vacances à Madrid avec N.

Cette photo du gros ballon de plage qu’on avait acheté pour J., l’été où elle a fait ses premiers pas ; 

Et enfin ce cocktail qui me rappelle un week-end mémorable chez C. et O…

Lorsque je regarde cette photo – choisie pour illustrer le thème de demain du projet 365 jours d’inspiration (“Cocktail”) –  je me rappelle instantanément de plein de choses : 

Le goût de ce cocktail au piment bus en trinquant et en riant, nos rires, les enfants de mes copains qui jouent dans la salon et à qui on dit de faire moins de bruit pour la forme (étant donné qu’on était au moins aussi bruyant qu’eux)… bref, les souvenirs qui, plus de huit ans après refont surface.

Les souvenirs sont dans les détails

Vous voyez, on n’a pas besoin de tout montrer, ni de tout photographier pour conserver une trace vivante de nos moments heureux. Aussi, quand le moment d’une bonne photo ne n’y prête pas, n’oubliez pas de concentrer votre créativité sur les petites choses qui vous charment. 

Focalisez-vous par exemple sur le jeu de lumière sur le mur pendant que le soleil se couche, sur le rouleau du jet d’eau entortillé dans l’herbe après que les enfants se soient rincés au retour de la plage, un panier laissé dans un coin… presque tout peut devenir un objet de magie.

22 juillet - Cocktail

avant

La photo est un un peu grise et les couleurs, notamment la jolie couleur vive du cocktail moucheté de rouge, ne sont pas mises en valeur. Des petites miettes auraient aussi mérité d’être époussetées.

après

Ici, je me suis contentée de réveiller l’image en jouant avec les courbes de niveau et la correction sélective des couleurs. j’ai aussi utilisé l’outil correction pour supprimer les miettes du plan de travail.

 Les courbes de niveau, que j’ai utilisées ici pour retoucher l’image sont un outil vraiment fantastique, qui demande un peu de pratique (si vous commencez en photo, je vous conseille d’attendre un peu avant de l’utiliser) : dans mon cours photo en ligne, c’est l’outil qu’on aborde en dernier, une fois que l’on se sent à l’aise avec tous les autres. Mais une fois qu’on a commencé à l’utiliser en général, on ne peut plus s’en passer.

Oh ! Et si vous faites partie de celles qui se demandent si leur téléphone est assez bon pour faire de bonnes images, j‘en profite au passage pour vous signaler que cette photo a été faite en 2012 avec un simple Iphone 4 ;-) 

Bon, a votre tour de partager votre meilleur cocktail ! N’oubliez pas d’utiliser le tag du projet pour partager vos photos sur Instagram : #365joursdinspiration.

Attention, plus que quelques jours avant la fermeture des inscriptions à l’atelier InstaGratitude, mon cours de photo en ligne. Cliquez ici pour découvrir l’offre et si vous avez des questions, il suffit de répondre à ce mail et je vous répondrai personnellement.

Bonne fin de journée et à demain !

Anne-Solange

Retour haut de page