Tirer parti des lignes géométriques

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

Je suis heureuse de vous retrouver pour une nouvelle semaine d’inspiration. Avant d’aborder le thème du projet 365 jours d’inspiration, je vous rappelle que les inscriptions pour l’atelier Insta-Gratitude, mon cours de photo en ligne, fermeront le 27 juillet pour plusieurs mois. Si vous avez envie de le rejoindre, il vous reste donc une dizaine de jours pour vous décider :)

Et un grand merci à vous si, comme Maëlle, vous l’avez rejoint au cours de ces dernières semaines. Voici ce qu’elle m’écrit : “ton atelier m’a redonné confiance en moi. Je m’amuse tellement, depuis quelques semaines, à prendre des photos et plusieurs de mes amis m’ont fait remarquer qu’il y avait un vrai changement. Merci pour ton cours, complet et facile à suivre, je me régale”.

J’aime beaucoup le sujet de demain – dans les escaliers – car il constitue un exercice de premier choix pour observer ce qui peut créer de l’équilibre dans une photo ou, au contraire, le perturber : les escaliers sont un matériau de premier choix pour progresser en photo et même en retouche ! Et un objet graphique passionnant à étudier et prendre en photo. 

Que vous aimiez prendre en photo des paysages, les photos d’architecture, ou même les portraits, les escaliers sont presque toujours un atout.  Voici pourquoi :

Sa ligne dirige le regard : dans la première photo, avec le chat qui nous attend sur le perron, c’est l’escalier qui nous montre où regarder. Les yeux gravissent en quelque sorte les marches et nous permettent de ne pas louper la scène : ce chat immobile qui nous observe et dont on se demande s’il cherche plutôt à nous accueillir ou à nous dissuader d’entrer.

Le plaisir des jeux de géométrie : parfois, l’escalier est lui-même le sujet de la photo. C’est le cas des deux photos de droite, ci-dessus où il a suffi de se contenter de jouer avec les lignes pour obtenir quelque chose d’intéressant.

Un symbole fort : On peut aussi compter sur les multiples symboles de l’escalier qui peuvent enrichir le sens que l’on désire donner à son image. La jeune femme de la photo regarde au loin, mais ne trouvez-vous pas que – même si c’est un peu confus – l’image dégagerait tout à fait autre chose si elle n’avait pas ce pied posé sur une marche, traduisant quelque chose qui ressemble à un mouvement suspendu, une attente… c’est l’escalier qui permet cela car c’est par définition un lieu de passage.

Voici quelques bonnes raisons de vous intéresser aux escaliers ! Alors à vous de jouer, et n’oubliez pas de me montrer vos photos :)

7 juillet - Dans les escaliers

avant

Ici, la photo ne traduit rien de l’explosion de couleur qui nous saute au visage lorsque nous nous trouvons catapultés dans cet univers coquelicot. Là, toutes les nuances sont perdues.

après

Il s’agissait donc ici tout simplement de retrouver toute la richesse des différents rouges : le rouge-rouge des purs, le rouge-rose des escaliers, le rouge orangé des rambardes…

J’espère que ces quelques pistes vont vous aider à explorer et vous amuser, photographiquement parlant, avec les escaliers qui croiseront votre route dans les prochains jours. Pensez à partager vos images en utilisant le tag #365joursdinspiration qui a dépassé ce week-end les 5000 publications ! C’est FOU ❤️

Merci pour votre enthousiasme ! À demain pour une nouvelle lettre.

Anne-Solange

Retour haut de page