Sublimer la peau, en photo

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

Il y a des choses étrangement difficiles à prendre en photo et souvent, on met du temps à s’en rendre compte. La peau, par exemple. On n’y fait pas toujours attention mais la peau peut s’avérer très délicate à photographier : il suffit de peu de chose pour avoir mauvaise mine, pour que des rougeurs – qui dans la réalité ne se voient presque pas – apparaissent soudainement, la moindre petite sécheresse cutanée se voit comme le nez au milieu de la figure et je ne parle pas des marques de vêtement. Bref, la peau ! 

Coup de chance, c’est le thème de demain :-) Voici donc aujourd’hui 5 conseils pour sublimer la peau, en photo.

5 conseils pour sublimer la peau, en photo

1. Un voile de poudre
La brillance de la peau, en particulier celle du visage est un problème presque systématique en photo. Lorsque vous prenez quelqu’un en photo, conseillez-lui d’appliquer un voile de poudre transparente sur son visage, simplement pour le rendre plus mat et adoucir le grain de peau. C’est extrêmement simple et redoutablement efficace. Essayez un avant/après, vous serez certainement surprise par la différence.

2. Attention aux marques laissées par les vêtements
Vous avez envie de faire de jolies photos de vous et votre meilleure amie en photo ? Pensez à vérifier si vous portez encore les marques de vos vêtements. Même si, dans la réalité, ils vous semblent peu apparents, cela peut suffire à ruiner la plus jolie des photos (attention aussi aux marques de chaussettes, sandales, vraiment pas jojo en général… à moins d’en faire un élément à part entière de la photo, mais c’est une autre histoire).

3. Ne cherchez pas à dissimuler, sublimez
Une peau semée de grains de beauté ou de tâches de rousseur ? Une cicatrice ? Des petites rougeurs sour les joues, un grain de peau prononcé, des rides ou vergétures ? N’essayez pas de les cacher ! Au contraire, plus vous chercherez à en faire un élément positif de la photo, plus celle-ci sera pleine de caractère et de charme.

4. Importance de la lumière
La peau est délicate et la qualité de la lumière jouera un rôle crucial sur la qualité de vos images. Pour débuter dans de bonnes conditions, privilégiez une source de lumière franche, mais douce (lumière indirecte) et provenant plutôt d’un côté comme un rebord de fenêtre.

5. Tirer parti des outils de retouche
La peau capte très facilement les couleurs environnantes. Si vous remarquez que vous n’avez pas bonne mine sur une photo où la verdure est très présente, elle est probablement responsable de votre teint : le vert s’est, tout simplement, réfléchi sur votre peau. Certaines applications, comme VSCO vous permettent de corriger cela facilement à l’aide d’un outil dédié qui vous redonne votre joli teint naturel :)

1 juillet - Sa peau

Pour illustrer le thème de demain, j’ai choisi ce portrait de David, mon mari, pris en quelques minutes durant le confinement, simplement pour rire de sa barbe qui commençait à prendre beaucoup de libertés et en réponse à nos mères qui le pressaient de la couper. C’est une photo pleine de gaité, prise dans un moment heureux. Même si elle est un peu étrange, je l’aime énormément.

avant

L’expression du visage est réussie et vivante. Mais la photo n’est pas très nette et manque de caractère.

après

J’ai choisi de mettre en valeur sa peau très claire et ses cheveux qui commencent à s’argenter.

Ici, la photo n’est pas seulement plus lumineuse, je l’ai aussi rendue plus nette (ce qui a pour effet de rendre la barbe encore plus désordonnée et fouillie) et je me suis efforcée de rendre à son teint sa blancheur naturelle, un peu rosée. Ce sont précisément ces détails qui donnent à ce portrait minute tout son caractère.

À vous de jouer maintenant. J’espère que vous trouverez un modèle accommodant pour faire vos petites expériences pour photographier la peau. Sinon, n’hésitez pas à vous prendre vous-même comme modèle, c’est un exercice qui réserve toujours de bonnes surprises :)

Bonne soirée et à demain pour une nouvelle lettre. J’en profite pour vous dire que je fermerai les inscriptions de l’atelier Instagratitude, mon cours de photo en ligne le 27 juillet pour les rouvrir uniquement à l’automne. Si vous avez envie de vous inscrire pour en profiter cet été et perfectionner vos connaissance, ne traînez pas !

Anne-Solange

Retour haut de page