Variations autour d’une même photo

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

C’est drôle de savoir qu’il est sorti. Quelque part dans des entrepôts au milieu de centaines, peut-être de milliers d’autres de son espèce (et si ça se trouve même déjà dans quelques librairies), il existe. Il sent bon le papier tout frais et l’encre de couleur. Et mes photos sont imprimées sur le légendaire papier extraordinairement mat des éditions Marabout.

COQUILLAGES, mon nouveau livre, existe quelque part. Peut-être même que certaines personnes l’ont tenu entre leurs mains, on commenté ses couleurs, la manière dont ressort telle ou telle photo, le ton de tel ou tel texte… Il y a déjà, j’en suis sûre, quelqu’un pour avoir remarqué la coquille que malgré tant de lectures successives on a certainement trouvé le moyen de laisser passer…

Il existe. Il existe. Il existe. Et si j’ai besoin de le répéter comme ça, c’est parce que ahaha, figurez-vous que je n’ai pas encore reçu ma copie 😅

Sa sortie, initialement prévue au début du mois de mai, a été repoussée deux fois en raison de la pandémie : une première au début du mois de juin et une seconde à aujourd’hui. Mais cela nous amène à une coincidence tout de même un peu folle : je suis supposée parler ici avec vous du thème de demain… Coquillages.

N’ayant pas le livre entre les mains pour vous le présenter, j’ai eu envie de vous monter LA photo à l’origine du projet de Coquillages. Celle à partir de laquelle a jailli la pensée première, puis toutes les autres idées en cascade qui ont donné lieu au projet, qui a donné lieu à une note d’intention, qui a donné lieu à une rencontre avec une éditrice, qui a donné lieu etc… jusqu’à l’objet final que vous tiendrez peut-être dans vos mains.

C’est cette photo, que vous avez sans doute vue passer sur mon compte Instagram l’été dernier (enfin, la photo retouchée ^^). Une lumière un peu grise de mauvais temps normand, mais le plaisir sans fin auquel je reviens toujours, de trier par couleur les coquillages issus de la cueillette du jour. C’est ce moment précis que j’ai eu envie de partager avec le monde entier et de communiquer.

Ensuite, une idée en entraînant une autre, c’est devenu un livre. Ni le nombre des années, ni le nombre des livres ne parviennent à entamer l’étonnement qui s’empare de moi devant le prodige par le quel une idée se transforme en objet.

Cette photo, elle me fait penser aussi à tous les essais de retouche effectués avant de trouver le type de couleur et d’ambiance que je désirais pour le livre.

Infinies variations autour d'une même image

Ce jeu de variations infinies a quelque chose de bien étrange : on cherche, on tâtonne, on expérimente et finalement, il arrive un moment où quelque chose nous semble toucher au but, sans qu’on puisse forcément avancer ses arguments. C’est souvent l’évidence qui vient à nous, non le contraire.

Mais quand je les regarde, je mesure aussi à quel point la couleur générale aurait pu être différente. Je ne peux pas m’empêcher de me demander : et si j’avais choisi d’autres réglages ? Jusqu’à quel point le livre aurait-il été différent ?

Alors, à votre avis : quelle est, parmi ces neuf variations, celle qui a été choisie pour les photos du livre ?

18 juin - Coquillages

avant

Une photo un peu sombre et grise qui ne met pas en valeur le jeu de couleurs des coquillages.

après

Vous savez, cette photo. Je crois que c’est l’une de mes préférées. Je ne me lasse pas de la regarder :)

Vous le savez, le thème de demain, Coquillages, est une immense source d’inspiration pour moi (à tel point que j’ai souvent pensé ouvrir un compte Instagram entièrement dédié à cette passion ^^), mais vous ? Que cela vous inspire-t-il ?

Je vous souhaite une délicieuse soirée et on se retrouve demain, même heure, même endroit :)

Anne-Solange

Retour haut de page