Positionner correctement son appareil

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

Bon lundi ! Ici, le temps gris, le retour aux mille petites choses du quotidien qu’on avait un peu laissées de côté ces dernières semaines, habitués que nous étions désormais à vivre en cocon en auraient pu tourner à l’orage s’il n’y avait eu le sujet de demain –  ma bibliothèque !

Si vous avez l’habitude de me suivre sur les réseaux sociaux, vous savez peut être déjà que ma bibliothèque est un objet hautement photogénique. Le thème était relativement facile à traiter pour moi : voilà des années que je la prends en photo sous toutes les coutures.

Mais j’aimerais attirer votre attention sur un point : il ne suffit pas de posséder une jolie bibliothèque pour parvenir à lui rendre justice en photo. C’est vrai d’ailleurs de toutes les photos dites “de déco” qui souvent sont décevantes si on ne respecte pas quelques règles. Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous deux d’entre elles.

1. Le positionnement de votre appareil

Voilà ce qu’on a tendance à faire naturellement : on voit quelque chose qui nous charme, on sort l’appareil pour le photographier et pour cela, on élève son téléphone à hauteur des yeux à peu près (un peu comme si on s’apprêtait à mettre des lunettes) pour faire notre photo.

L’ennui, avec cette méthode, c’est qu’elle nous fait voir le monde depuis un point de vue très haut. C’est bien dans certains cas, mais pour des photos de décoration, je vous conseille plutôt de prendre vos images à hauteur de poitrine ou même de vous accroupir légèrement. Cela pour effet de mieux rendre compte des volumes qui vous entourent en les déformant le moins possible.

Sur une bibliothèque qui comprend de nombreuses lignes parallèles et perpendiculaires, c’est particulièrement important et cela constitue… un excellent exercice : vous devriez assez facilement voir ce qui change lorsque vous modifierez la position de votre appareil et ferez des essais.

2. L'inclinaison de votre objectif

L’autre chose à garder en tête, c’est l’inclinaison de son objectif. C’est surtout un problème qu’on rencontre avec son téléphone : on a tendance à le faire “pointer”, à l’incliner vers l’avant. Pourquoi ? Sans doute parce que c’est une position plus confortable pour vérifier ce qui ses passe à l’écran au moment où l’on fait la photo. Ou peut-être que simplement, on ne se rend pas compte.

L’ennui, c’est que cela peut créer de grosses déformations. Au quotidien, ce n’est pas forcément un problème, on peut produire toute sorte effets géniaux en s’amusant avec les propriétés déformantes de nos objectifs, mais pour prendre en photo sa bibliothèque et de manière générale tout ce qui a besoin de verticalité (des murs par exemple), mieux vaut placer son téléphone bien à l’aplomb.

Essayez, je parie que la différence va vous sauter aux yeux !

9 juin - Ma bibliothèque

avant

Une fois que l’on a prêté attention à tout ce qu’il fallait au moment de faire la photo, il ne reste que quelques petits réglages à faire…

après

Redresser légèrement la photo pour que tout soit bien perpendiculaire et ajouter de la lumière pour faire ressortir les couleurs dans leur écrin blanc :)

Et maintenant, c’est à vous de jouer avec les lignes et les secrets de votre bibliothèque.

 J’aime l’idée de prendre une photo de sa bibliothèque comme on le ferait pour tirer le portrait d’un ami, avec toute la tendresse et le désir qu’on aurait de révéler sa vraie beauté, pas vous ? Pensez à partager vos photos sur instagram avec les hashtags #365joursdinspiration et #atelierinstagratitude.

Je vous souhaite une très agréable semaine et à demain pour une nouvelle lettre !

Anne-Solange

Retour haut de page