La tête en bas !

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

Ça ne vous a pas fait un drôle d’effet, à vous, en découvrant que le sujet de demain du guide 365 jours d’inspiration était “Gratitude” ? Merci pour ces 50 jours et quelques passés ensemble (et ce n’est pas fini) !

Il n’empêche, lundi dernier, je me souviens avoir été vraiment perplexe devant ce thème. La gratitude est un thème sur lequel j’ai déjà travaillé (j’ai notamment écrit un petit ouvrage à ce sujet Merci, mon carnet de Gratitude) et que je connais bien, mais en photo, ça ne m’inspirait pas des masses.

C’est l’intérêt de prendre connaissance des sujets avec un peu d’avance : ils ont le temps d’infuser. Ils restent dans un coin de ma tête et je passe souvent par plein de pistes qui n’ont rien à voir les unes avec les autres avant que la bonne idée finisse pas s’imposer d’elle même et, en milieu de semaine, c’est ce qui s’est passé. Depuis le confinement, le soleil donne pile sur le canapé autour de 13h30 et alors on s’installe tous les trois après déjeuner : David, puis moi contre lui, puis le chat dans mes bras. C’est devenu en quelques semaines mon moment préféré. Celui qui me remplit de tant de joie que me premier mot qui me vient à chaque fois est Merci.

Mercredi, j’ai pris une photo de Malo qui incarnait parfaitement ce moment quotidien de gratitude débordante. Lorsque je l’ai postée sur Instagram, j’ai reçu un message qui me demandait si cette photo avait vraiment été prise avec mon téléphone : la personne s’étonnait que j’ai pu prendre une photo si proche du museau de mon chat et s’interrogeait sur les effets de flou à l’avant et à l’arrière plan.

C’était bien vu car en effet, il y a un petit truc, bon à savoir et auquel on ne pense pas toujours.

Ce sera donc le sujet du jour.

S’APPROCHER ENCORE PLUS PRÈS DE SON SUJET

Une chose vous permettra souvent de vous rapprocher encore plus près de votre sujet : basculer votre téléphone tête en bas. Vous gagnerez ainsi parfois quelques précieux centimètres pour le capturer d’aussi près que possible.

Cela fonctionne en particulier pour les objets posés sur un plan de travail : la hauteur du téléphone vous oblige à les capturer depuis le dessus, ainsi, en retournant votre téléphone, vous vous offrirez la possibilité de vous placer à leur hauteur, ce qui étend le champ de vos possibilités.

Le flou a l’arrière ou a l’avant plan ? Il se font naturellement, car ils sont le résultat de cette proximité particulière avec votre sujet. C’est là une des multiples manières d’obtenir un bel effet de flou, une question que j’aborde en détail dans mon cours de photo en ligne.

Dans les photos ci-dessus, vous pouvez voir le rendu des photos en fonction de la position de mon (tout nouveau) téléphone. C’est saisissant, vous ne trouvez-pas ?

Dans le premier cas, je n’arrive pas à photographier mon petit lapin autrement que vu depuis le haut de son crâne, impossible de m’approcher plus près. Dans le second, je parviens sans difficulté à m’approcher encore un peu, mais aussi, à me placer à sa hauteur, ce qui change totalement la photo et permet notamment d’obtenir un joli effet de flou.

La gestion du net et du flou est une question fondamentale en photo et on pense souvent, à tort, qu’il faut un appareil sophistiqué pour obtenir de beaux effets alors que non, il faut surtout savoir comment s’y prendre et utiliser les bons outils. Si vous avez envie d’en savoir plus, cette question est traitée de manière très complète dans mon cours de photo en ligne.

11 Mai - Gratitude

Sur cette photo, la luminosité était parfaite. La vraie difficulté, c’est de donner du relief à mon chat qui est tout noir et que l’appareil a tendance à rendre comme une masse sombre dont il est difficile de percevoir les détails. Ici, j’ai donc travaillé en particulier le contraste, la gestion des ombres et des hautes lumières.

Et vous alors, Gratitude, cela vous inspire quoi ?

J’aime beaucoup l’idée que ce cycle de confinement total se termine sur le thème de la gratitude et je suis impatiente de voir vos productions. N’oubliez pas les hashtags du projet 365 jours d’inspiration : #365joursdinspiration et #atelierinstagratitude pour que l’on puisse voir votre travail !

Et cette lettre, alors, que va-t-elle devenir ? On ne va pas s’arrêter en si bon chemin ?! Non, évidemment. Je vous explique tout demain.

Passez un bon dimanche ! À demain,

Anne-Solange

Envie de réagir à cette lettre ?

Retour haut de page