Bien choisir les couleurs de fond

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

J’avais promis des mails courts. Je vais essayer de my tenir (et ce n’est pas gagné ^^). Une des erreurs que je remarque le plus souvent dans les photos que partagent les participantes de mon atelier photo en ligne, c’est la difficulté à mettre son sujet en valeur. Mettre son sujet en valeur ? C’est centrer l’attention sur lui. En faire la star de la photo.

Le sujet de demain du guide 365 jours d’inspiration, porte bonheur, m’a fourni une excellente occasion de vous parler de ça.

J’avais envie de photographier les brins de muguets du jardin que m’envoyait chaque année ma grand-mère pour le premier mai. Je souhaitais photographier l’une de ses lettres – je les ai toutes gardées – ainsi que le précieux brin de muguet séché. Voici mon tout premier essai :

J’avais en tête d’une image méditative, qui traduise l’acte un peu suranné de l’écriture et mette en valeur le précieux courrier, mais surtout, le brin séché.

Ma table en bois m’a parue toute indiquée pour cette photo. Question ambiance, ça fonctionnait plutôt bien. Mais, vous le remarquez certainement, la couleur bois étouffe le brin de muguet : bien qu’il soit au coeur de l’image, on le voit à peine et la photo est sans relief.

Je suis sûre qu’en cherchant parmi vos photos, vous avez déjà été confrontée à cette difficulté. Peut-être sans comprendre d’où venait le problème?

La solution, ici, c’était de changer son fusil d’épaule en choisissant un autre fond, plus neutre, qui allait modifier totalement la place du sujet sur la photo… tout en conservant exactement le même cadre.

Immédiatement, on peut sentir la différence : cette fois, le sujet est vraiment mis en avant. On ne peut pas le manquer.

Souvent, il suffit de changer d’emplacement : passer de la table de la cuisine à celle du salon ou au bureau des enfants, sortir un coupon de tissu, un torchon, un drap ancien, un set de table. Vous allez découvrir que vous avez des ressources que vous ne soupçonnez pas, dans vos placards !

27 mars - Porte Bonheur

Ensuite, ce n’est plus qu’une question de mise en scène et de retouche sur mon téléphone (je n’utilise presque plus que mon téléphone pour tout ça) afin de donner à l’image une ambiance mélancolique, avec des teintes passées et une lumière douce, comme si on se tenait derrière un rideau de voile à l’heure de la sieste. Ce que, sur Instagram, on appelle des photos “Moody”. Voilà ce que ça donne :

avant

Directement sortie de mon téléphone : la lumière est parfaite, j’aurais pu la conserver telle quelle, sans la moindre retouche.

après

Mais j’avais vie d’insister sur la mélancolie qui se dégagent d’une chambre plongée dans le calme et la pénombre.

Retoucher ?

Mille fois oui ! On l’oublie souvent, c’est à ça que servent les retouches : à raconter des histoires différentes ou bien à renforcer un aspect ou un autre de l’histoire que l’on désire raconter jour après jour, avec la même constance que le ferait par exemple un dessinateur au fil des pages de sa bande dessinée.

Et c’est comme cela que, sans même s’en rendre compte, on développe son style.

Ce peut aussi être une manière d’aider à l’harmonisation de ses photos et de son compte Instagram (ou de l’album photo qu’on prépare pour se souvenir des beaux moments) : a partir du moment où l’on comprend quel outil sert à quoi, on n’a plus qu’à faire sa petite recette. Ca fait partie des choses qu’on apprend dans l’atelier Insta-Gratitude.

Et maintenant à vous de jouer. J’espère que ces infos vous ont donné un petit shoot d’inspiration et il me tarde de voir comment vous allez traiter le sujet 😍

Rendez-vous sur Instagram pour partager votre interprétation du sujet du jour, avec les hashtags : #365joursdinspiration et #atelierinstagratitude. Bien entendu, vous pouvez aussi me tagguer @annesolange.tardy.

À demain !

Anne-Solange

Retour haut de page