Composition : un cadre dans le cadre

Rester inspirée ?

Les lettres créatives

directement dans votre messagerie

Cette lettre est gratuite. Mais comment est-ce possible ? Chaque fois que vous soutenez mon travail, par exemple en achetant une de mes formations, un de mes livres ou une aquarelle, ou simplement en en parlant autour de vous, vous contribuez à assurer son existence.

Chère âme d'artiste,

Cela fait des années que je répète aux participants de mon cours de photo en ligne que la pratique est vraiment la clef de voûte de tout, quand on cherche à progresser en photo ou dans toute pratique créative. Le guide gratuit 365 jours d’inspiration que vous avez téléchargé il y a quelques jours est issu de cette formation. Depuis une dizaine de jours que je mets en pratique ce défi quotidien avec vous, je n’ai jamais été si convaincue de son utilité.

Une des choses qui me surprend le plus, dans cette expérience, c’est que les sujets a priori faciles se révèlent souvent plus difficiles à traiter. Le sujet de demain, Plante d’intérieur, en est une parfaite illustration. A priori ça semble ultra simple.

Sauf qu’on a tous déjà pris tant de photos de nos plantes d’intérieur qu’il est de plus en plus difficile de se renouveler. C’est souvent quelque chose qui arrive avec nos sujets de prédilection : au bout d’un moment, on a le sentiment qu’on en a fait le tour. Ca vous parle à vous aussi ?

Pour dépasser cela, il y a une chose qui marche (presque) à tous les coups : changer de point de vue.

Surtout si vous êtes débutante en photo, vous avez sans doute tendance à vous contenter de placer votre téléphone devant le sujet que vous voulez photographier et espérer que ça va “donner quelque chose”.

Je vous propose aujourd’hui de tenter autre chose.

En photo, ça passe souvent par le mouvement. Pour un sujet comme “plante d’intérieur”, ça peut être…

– Prendre sa plante en plan très rapproché
– S’éloigner
– Se mettre à la hauteur de son enfant pour voir comment il la voit lui
– Déplacer la plante.
– Monter sur une chaise pour voir ce que ça donne vue d’en haut.
– S’accroupir au sol pour photographier le dessous des feuilles….

En faisant cela, l’idée, c’est de chercher à voir quelque chose de nouveau. De créer de l’étonnement, en soi.

J’ai fini par enfouir littéralement le visage dans ma plante, comme si je me trouvais dans une mini jungle, pour voir en quelque sorte de quoi ça avait l’air vue de l’intérieur et…

C’est là qu’elle m’est apparue, la bonne photo : Malo, mon chat, qui passe sa vie sur la petite estrade à la fenêtre, se trouvait pile au milieu du feuillage. J’étais stupéfaite de me rendre compte seulement maintenant qu’il y avait une opportunité de belle photo ici depuis tout ce temps.

Clic-Clac, le temps de capturer la bonne expression ( avec un chat ce n’est pas toujours simple ^^), quelques retouches et ma photo était faite.

25 mars - PLANTE D'INTERIEUR

avant

Directement sorti de mon téléphone, une fois choisie la meilleure expression de mon chat.

après

Retouchée avec les instructions de la vidéo “obtenir des verts intenses” de mon cours

Et vous, ça se passe comment ? Vous savez que vous pouvez me raconter en répondant tout simplement à ce mail ? Vous êtes nombreuses à le recevoir, mais je suis derrière l’écran et je lis chacune de vos réponses :)

N’oubliez pas, si vous êtes inscrite à l’atelier Insta-Gratitude, que vous pouvez me demander de l’aide sur vos photos, dans notre groupe privé.

Et dans tous les cas, rendez-vous sur Instagram pour partager votre interprétation du sujet du jour, avec les hashtags : #365joursdinspiration et #atelierinstagratitude. Bien entendu, vous pouvez aussi me tagguer @annesolange.tardy.

À demain !

Anne-Solange

Retour haut de page